Le hoquet

Le hoquet est un réflexe physiologique dû à une contraction brutale des muscles de la respiration (intercostaux, pectoraux, …) et du diaphragme associé à une fermeture de la glotte.

On distingue deux types de hoquet : le hoquet bénin, qui ne dure que quelques minutes et le hoquet chronique qui peut durer plusieurs jours.

Il existe beaucoup de « trucs de grand-mère » pour le faire passer parmi lesquels :

  • arrêter un moment sa respiration
  • tenter l’effet de surprise
  • boire un grand verre d’eau d’une seule traite
  • sucer un glaçon
  • tirer la langue le plus possible
  • provoquer un éternuement
  • boire de l’eau en faisant le poirier sur une main (non, là c’est pour rire)

Je vais vous montrer ici une technique via la réflexologie palmaire que vous allez pouvoir essayer vous-même.

Je tiens à préciser qu’on ne se substitue ici à aucun traitement médical quel qu’il soit  et que je ne prétends nullement remplacer l’avis et les recommandations d’un médecin.

Le diaphragme

Comme expliqué plus haut, le diaphragme étant contracté lors du hoquet on va masser la zone correspondante pour le relâcher.

La zone à masser se trouve sur les deux mains. Vous pouvez partir de la base de l’auriculaire vers le milieu du méta-carpe, en remontant légèrement vers le centre de la main, où se trouve le plexus solaire et en allant jusque la moitié du méta-carpe du pouce.
Faites ensuite la même chose sur l’autre main.

Pour masser faites la technique de la chenille. C’est à dire effectuez une pression avec le pouce, puis relâchez, avancez de quelques millimètres et recommencez.

Le nerf vague

Appelé également nerf pneumo-gastrique, le nerf vague est responsable du système nerveux para-sympathique, c’est à dire la digestion et le repos. Il est fortement stimulé lors d’une crise de hoquet. On va donc le travailler également.

Le point réflexe se situe sur le pouce, sur la tranche de la phalange distale (la plus éloignée du poignet) du côté de l’index comme indiqué ci-dessous.

Il s’agit d’un point précis qu’on va masser en micro-rotations, sans faire avancer le doigt qui travaille.

J’espère que cette technique pourra vous faire passer ces petits moments qui peuvent être bien désagréables !

Vincent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s