L’ail

Introduction

L’ail est certainement un des aliment les plus puissant qui existe ! Il a une saveur piquante et une nature tiède.

Il est extrêmement utilisé dans la nutrition chinoise pour de nombreuses raisons.  C’est entre-autre un réchauffeur du système digestif et de la Rate en particulier, la Rate étant le feu de l’estomac, celui qui va mettre en route toute la digestion. C’est également un antiseptique puissant, un anti-inflammatoire, un anti-infectieux et même un vermifuge.

Tout d’abord sachez que l’ail qui possède la meilleure efficacité thérapeutique est celui qui a une peau rose ou violacée. Egalement, pour être le plus efficace il ne doit pas être cuit trop longtemps, plus il est cru, mieux c’est. Ajoutez le donc en fin de cuisson plutôt que le jeter dans une huile brûlante !

Et pour finir, il y a quand même quelques contre-indications pour lesquelles il faut faire attention (voir plus bas).

Je vais vous lister quelque-unes de ses plus importantes utilisations.

Je tiens à préciser qu’on ne se substitue ici à aucun traitement médical quel qu’il soit  et que je ne prétends nullement remplacer l’avis et les recommandations d’un médecin.

Utilisations

  • L’ail diminue l’hypertension et fait baisser le taux de cholestérol.  Il est donc fort utile pour toutes les maladies cardio-vasculaires. D’après certaines études, la consommation d’une gousse d’ail crue par jour permettrait de faire baisser le cholestérol de 20%.
  • On lui attribue également des propriétés anti-cancer, surtout pour ce qui est de l’estomac, intestins, œsophage, sein, poumon, foie et pancréas. Il est surtout utile en prévention.
  • Il participe à l’accélération de la guérison de grippes, rhumes et autres infections du système respiratoire. Attention toute fois à ne pas l’utiliser en cas de fortes fièvres. Ici aussi c’est en prévention qu’il sera le plus utile en renforçant les défenses immunitaires.
  • Il agit comme un anti-infectieux et sur les poumons permet d’évacuer les mucosités. Il a également des effets bénéfiques contre l’asthme, le rhume des foins et la bronchite.
  • En cas de voyage dans les pays exotiques il prévient de la dysenterie.
  • Il a des vertu anti-allergiques.
  • Son aspect chaud et piquant favorise la digestion en activant la Rate, le grand feu de l’Estomac.
  • Il soulage les piqûres d’insecte. Dans ce cas, il faut couper une gousse en 2 et la frotter sur la piqûre.

Précautions

Certaines personnes ont du mal à digérer l’ail. Prenez soin à enlever le germe, ça facilite la digestion.

Il n’est pas conseillé d’ingurgiter de l’ail en cas d’hyperacidité gastrique, d’ulcères de l’estomac ou de gastrite chronique.

L’ail est incompatible avec le miel (provoque des troubles digestifs). Notez que je n’ai encore jamais vu leur association culinaire dans une recette …

Conclusions

Comme vous le voyez l’ail est un aliment essentiel dans votre mieux-être. Et je n’ai fait que lister ici ses principales vertus !

N’hésitez donc pas à en consommer souvent et n’attendez pas d’être malade ou mal en point, ses vertus préventives sont très puissantes.

Bien évidement, choisissez un ail frais et de qualité sans quoi ses capacité thérapeutiques seront fortement amoindries.

Vincent.

La plupart de ces précieuses informations sont tirées du livre « Ces aliments qui nous soignent» de Philippe Sionneau et Josette Chapellet. Editions Guy Trédaniel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s